Les employés heureux

Quatre raisons d’investir dans le bonheur de vos employés.

J’ai toujours apprécié avoir un leader positif qui me permettait d’être moi-même et qui misait sur mes qualités. Je me suis vite rendu compte que d’être heureuse et valorisée me donnait l’opportunité d’amener l’entreprise où je travaillais plus loin. Lorsque les gens me demandent ce qui a été la clé de mon succès dans ma carrière de superviseur de 10 magasins VERO MODA, ma réponse reste la même à chaque fois : mon équipe aimait travailler avec moi. Voilà pourquoi j’ai envie de vous parler de l’importance d’avoir des employés heureux. 

1. Diminuer l’absentéisme

Statistiques Canada(*) nous informe que les employés du secteur public sont absents en moyenne 12.9 jours par année (2011) comparativement à 8.2 jours par année pour les employés du secteur privé.  Prenons par exemple une entreprise de 25 employés, il s'agit donc de 205 jours d'absences pour le secteur privé et de 322 jours d'absences pour le secteur public.

Un employé absent oblige par conséquent un remplacement ou des heures supplémentaires à effectuer par ledit employé, par un collègue ou même par l'employeur. Une absence évitable est une source de stress pour les collègues de travail et pour l'employeur. Les absences sont souvent déguisées en absence légitime.  Les trois motifs les plus récurrents d'absentéisme sont la maladie, l'incapacité et les obligations personnelles. 

Laurence Vanhée, Chief Happiness Officer de la SPF Sécurité Sociale (Belgique) (*) a bâti un empire de joie avec ses collègues avec son entreprise Happyformance. Elle nous apprend qu'un salarié heureux est deux fois moins malade et six fois moins absent. En appliquant les résultats de Mme Vanhée à notre réalité canadienne, les employés heureux seraient absents 1.36 jour dans le secteur privé et 2.15 jours dans le secteur public. 

2. Augmenter la loyauté des employés

Toujours selon Laurence Vanhée, un employé heureux est neuf fois plus loyal. Voici comment reconnaître un employé heureux:

  1. Un employé heureux traite son employeur comme une personne et non comme un simple «boss».  
  2. Il ne vous critiquera jamais devant les autres, il aura la courtoisie, de venir vous voir en privé pour vous parler de ce qu'il n'aime pas. 
  3. Il vous soutiendra dans vos décisions

3. Diminuer le roulement d’employés

Selon une étude aux États-Unis par le Self Management Group faite auprès de 1,000 personnes, 23% d'entre elles estiment ne pas vouloir quitter leur emploi. Lorsque le facteur «joie» est ajouté et que ceux-ci considèrent effectuer un travail considérable, 48% d'entre elles estiment ne pas vouloir quitter leur emploi. Investir dans le bonheur de vos employés diminue d'environ 50% votre taux de roulement.

4. Augmenter la rentabilité de l’entreprise

La rentabilité de l'entreprise est la somme et l'apogée des trois points ci-haut:

Moins d'absences • plus de loyauté • moins de roulement = rentabilité 

Un employé heureux est 31% plus productif et 155% plus créatif, selon Laurence Vanhée. 

En terminant, vos employés vous représentent et ils sont votre miroir. Le processus d’avoir des employés heureux et d’avoir un environnement de travail sain commence par vous en tant que gestionnaire, en tant que personne. Investir dans le bonheur de vos employés, vous économiserez alors temps et argent. 

http://www.statcan.gc.ca/pub/71-211-x/71-211-x2012000-fra.pdf

http://www.conseiller.ca/files/2012/01/25-AVA12_absenteeisme.pdf

http://happyformance.com/

https://www.selfmgmt.com/blog/happy-employees-dont-quit/

Cynthia Labelle

Diplômée en design de mode et gestionnaire dans le commerce de détail pendant 12 ans, Cynthia Labelle acquiert au fils des années des aptitudes de communication et de leadership pour être en mesure de développer son équipe de plus de 50 employés efficacement. Ces années d’expérience lui ont permis de réaliser que la force d’une entreprise se trouve dans la qualité et le bonheur des employés. Cynthia est désormais coordonnatrice aux opérations ce qui lui permet de développer davantage son arsenal de compétences qui se compose désormais des 4 sphères d’activités suivantes : le marketing, la finance, les RH et la mise en marché.